Les gens oublient

Avec le temps les gens oublient… 5 mois seulement après le décès de mon fils ,est-ce moi ou j’ai l’impression que je dérange avec ma tristesse ,parfois je me sens seule et je ne veux pas trop en parler j’ai le sentiment de me répéter. Les gens me disent le contraire mais bon …

5 « J'aime »

@Mondeuil,
Après 5 mois, la tristesse que vous pouvez ressentir est tout à fait normale. Être mère et perdre son fils par suicide vous place dans une situation bien particulière, qui peut sembler incompréhensible pour les autres, malgré toute leur volonté d’aider. Nos pensées les plus douces vous accompagnent.

Ce que vous vivez est unique, en comparaison à ce que votre entourage vit. Il se pourrait que vos émotions soient différentes et c’est normal. Parfois, on peut avoir l’impression qu’ils ont déjà oublié parce qu’ils en parlent moins. Cela peut être lié au fait qu’ils ne savent pas quoi vous dire, ou encore qu’ils se sentent impuissants ou moins bien outillés pour vous soutenir comme vous le méritez. De plus, chaque personne vit son deuil à sa manière: certains préférent la solitude, d’autres souhaitent en parler.

Peu importe la raison pour laquelle vous vous sentez seule avec votre besoin d’en parler, verbaliser vos émotions est une façon d’y faire face et de se soulager. Il n’y a d’ailleurs pas de bonne ou de mauvaise façon de parler de son deuil, tout comme il n’y a pas de durée prescrite à celui-ci. Vous avez le droit de le vivre à votre rythme et tous vos besoins sont valides, puisqu’ils sont les vôtres.

Il arrive qu’il soit aidant de vous tourner vers de nouvelles personnes avec qui parler, qui pourront vous apporter une autre dynamique et nourrir ce besoin d’une autre façon. Vous faites bien de venir en discuter ici, sur ce forum.

Vous le savez peut-être, mais il est également possible de contacter un intervenant à suicide.ca pour vous permettre de ventiler, puisqu’il sont présents aussi pour les personnes endeuillés qui souhaitent parler de leurs émotions. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi vérifier s’il y a un groupe pour endeuillés par suicide auprès du Centre de prévention du suicide de votre région.
Je vous encourage à continuer d’écouter vos besoins, vous savez mieux que quiconque ce qui vous fait du bien.

Aux autres mamans endeuillées par le suicide de leur enfant, sur ce forum: Y en a-t-il d’autres parmi vous qui souhaiteraient discuter ici de leur vécu en lien avec le deuil?

Stéphanie :orange_heart:
Équipe de modération

Merci c’est réconfortant de voir que je ne suis pas seul,je consulter une très bonne travailleuse sociale et j’ai une consultation avec prévention suicide je prends tout l’aide possible et ça aide.:smiling_face_with_three_hearts:

3 « J'aime »

Bonjour Mondeuil, je comprend tres bien votre sentiment… ca fait a peine 3 mois que mon fils est décédé et jai parfois aussi ce sentiment de déranger avec ma tristesse. On se replie sur sois-meme et on vit notre tristesse seule… mais dieu merci dans mes séances avec mon intervenant de suicide action, je me sens gratifiante d’etre écouté, respecté dans mes sentiments, j’y trouve beaucoup de réconfort et de compréhension. Je nous souhaite a tous nous les endeuillé par suicide… de nos proches perdus… beaucoup d’amour et de paix intérieur… dans cette épreuve si difficile et douloureuse… Je vous envoie beaucoup d’amour Mondeuil, Gros calin.

5 « J'aime »

Oui les gens oublient
On doit leur rappeler la souffrance que l’on vit
Délicatement

3 « J'aime »

Vous faites bien de rappeler que vous avez le droit de vivre de la tristesse, c’est même très sain. Vous avez aussi le droit de rappeler aux personnes la souffrance que vous vivez, de l’exprimer. C’est par là que passe le rétablissement, l’amélioration de vos conditions internes pour continuer à cheminer.

Stéphanie :purple_heart:
Équipe de modération

Oui c’est difficile … je comprend votre sentiment. J’ai l’impression d’être isolé dans ma souffrance, je ne sais pas comment trop abordé le sujet à mon travail … j’ai l’impression de déranger, j’ai honte et aussi le fait de voir que les autres continue de vivre « normalement » me fait vivre de la colère … c’est injuste, pourquoi ma mère il y a 15 ans, le 28 janvier 2008 et ma belle-mère (la mère de mon conjoint) le 7 décembre 2023. Pourquoi ??? Je n’oublie pas et je n’oublierai jamais… mais comment faire pour affronter la vie « qui continue », quand nous vivons des émotions difficiles … quand nous avons la tête et le coeur au beau milieu de la tempête ?? Ce n’est pas une maladie le deuil, je ne suis pas malade mais on sent que les autres évite le sujet, j’ai l’impression qu’on me considère « faible » alors que c’est tout le contraire nous faisons preuve d’une très grande force. Je trouve que le deuil est occulté dans notre société et qu’on passe trop vite à autre chose, nous méritons mieux !

2 « J'aime »