6 mois aujourd’hui

1 février 2024
Ça fait 6 mois qu’Alexis s’est enlevé la vie.
J’ai l’impression que c’était hier et en même temps j’ai l’impression que ça fait une éternité.
Nous étions dans le processus de changer de vie ma conjointe et moi avant son décès. Nous avons malgré tout continué notre projet et avons acheté une maison à la campagne.
Aujourd’hui nous devenions propriétaire.
Pourquoi je vous écris cela…
Aujourd’hui ça fait 6 mois que mon fils est décédé et c’est aujourd’hui que je deviens propriétaire d’une maison neuve comme ma conjointe et moi avons voulu, je devrais être content et heureux. Mais non, la peine aujourd’hui l’emporte sur tout le beau autour de moi…
J’imagine que demain sera mieux.
Aujourd’hui j’ai remis un genou à terre et je pleure.
Retour à la case départ comme le jeu serpent et échelle…
J’ai les yeux qui brûle, les larmes sur les joues, le nez qui coule. La douleur est toujours là… apprendre à vivre avec l’absence sera un grand défi.
J’ai personne à qui exprimer tout ça et qui peux vraiment me comprendre.
Les gens ont oublié, mais moi pas.
Merci d’être là.

7 « J'aime »

Cher @Pere_en_deuil,

Félicitations pour votre réalisation de devenir propriétaire, cela est tout un achèvement! Le fait que la célébration n’est pas au rendez-vous au jour J n’est pas un échec, c’est tout simplement tout l’amour pour Alexis que tu portes en toi, qui se manifeste et avec lequel tu ne peux pas partager directement avec lui. Accueil en toi ce sentiment de peine et de douleur, laisse les larmes coulées et par la suite tu seras plus léger, regarde autour de toi ceux qui restent et que tu aimes et le sourire te reviendra. Prend le temps qu’il te faut pour te poser de nouveau et peut-être que tu trouveras l’énergie pour une réjouissance avec eux tous.

Bon courage. :mending_heart:

2 « J'aime »

Cher @Pere_en_deuil ,
Je comprends tellement votre douleur. Je manque souvent de mots pour en parler de mon côté. Je vous félicite d’avoir rejoint le groupe ici pour vous exprimer, c’est important. Vous n’êtes définitivement pas seul dans cette énorme épreuve. Rappelons-nous ensemble qu’il y a encore du beau en nous et autour de nous pour avoir la force de se relever et de trouver la joie où elle se trouve, malgré tout. Je pense que cette situation nous oblige à trouver en nous la manière de faire coexister tristesse et joie tout à la fois. Après plusieurs années de deuil, mon expérience me dit que c’est possible, même si ça peut sembler contradictoire. Il y a une phrase que j’aime me répéter quand la souffrance prends trop de place : l’amour existe au-delà de toutes frontières. Ce n’est rien de religieux, juste des mots qui m’aident personnellement à garder le cap.

4 « J'aime »

Cher @Pere_en_deuil ,
Depuis le suicide de mon neveu, il y a 7 ans, je vois la peine dans les yeux de son père (mon frère) - peine que je partage en silence…
Un jour, j’ai ouvert la porte à mon frère en lui écrivant une lettre afin qu’il sache que je n’oublierai jamais mon neveu qui nous a gratifié de sa présence pendant trente années. Je lui ai aussi mentionné que jamais mon neveu ne deviendrais un sujet tabou et, qu’en tout temps, il pourrait m’en parler.
Vous n’êtes pas seul et n’hésitez pas à mettre vos maux en mots!

4 « J'aime »

Vous n’êtes pas seul.
Bravo d’avoir réussi à continuer vos projets malgré ce qui c’est passé.
C’est vrai que l’entourage pose moins de questions et est peut être moins attentif après un certain temps. Ils ne savent peut être plus comment aborder le sujet et ne veulent surtout pas vous faire souffrir inutilement.
J’ai l’impression qu’il faut pouvoir donner des rôles à certains proches de confiance afin de ne pas être seul dans cette poursuite du deuil.
6 mois, les choses commencent à se transformer dans notre tête, la douleur reste la même, le cheminement continu.

Moi aussi ça fait 6 mois et 2 semaines que ma conjointe est partie.
Ça va tellement mieux aujourd’hui, mais je reste très sensible, vulnérable, fragile.

Continuez vos projets car l’être chère ne voulait pas vous faire souffrir.

Gardez l’espoir que le bonheur reviendra c’est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire.

Du fond du coeur.

4 « J'aime »

Tu n’es pas seules ,je comprends, c’est comme si nous nous donnions pas le droit de vivre de grand moments de joie et de bonheur c’est difficile mais je pense que ton Alexis serait heureux pour toi c’est ce que je me dis moi …. Courage…

3 « J'aime »

Bonjour,

Sachez que vous avez trouver ici un endroit pour vous exprimer à des gens qui sans tout comprendre partage les mêmes émotions que vous. Et qui jouent au jeu des serpents et échelles comme vous depuis des mois, certains depuis des années (moi depuis plus de 6 ans), certains depuis des décennies… Et nous remettons tous encore le genou à terre. Je crois que c’est un jeu sans réelle fin. Alors, oui, il faut essayer de se réjouir un peu chaque fois qu’on gravit une échelle (par exemple, l’achat d’une maison) car le prochain serpent viendra bien assez tôt. Bon courage. Seul, tous ensemble.

MykHel

3 « J'aime »

Merci de votre soutient.
Vos mots m’aide vraiment.
C’est le seul endroit où je peux pleinement exprimer ce que je vis.
Dans mon entourage je suis perçu comme l’inébranlable roc, le chêne qui se tiens bien droit, l’homme qui écoute, rassure et renforce positivement.
Je vous avoue que ce rôle me plaisait, mais aujourd’hui à l’intérieur je suis détruit. Je suis comme de la bouillie.
Je n’ai plus envie d’écouter les autres. J’ai plutôt envie de crier ma peine et ma douleur qui est en moi.
Je pleure souvent…
Bref merci de votre écoute, vous me faite du bien.
J’espère un jour pouvoir vous rendre la pareil, pour l’instant je n’ai plus la force…

2 « J'aime »

@Pere_en_deuil, pour être passé par là, je comprends tellement ton état d’âme. Tu es dans un creux de vague, tiens bon, vie tes émotions et laisse-les s’exprimer sous toutes les formes. Toutes les émotions sont légitimes, peine, tristesse, colère et désarroi. Laisse le tout sortir, une prochaine vague te ramènera à la surface et tu pourras reprendre ton souffle, n’hésite surtout pas à venir sur ce forum afin d’y partager tes états d’âmes, nous sommes toujours là.

Bon courage. :heartpulse:

2 « J'aime »

@Pere_en_deuil ,
Ce que vous vivez est tout à fait normal et valide. Même s’il n’y a pas de normes dans les façons de vivre un deuil, puisque toutes les réactions, émotions ou pensées sont valides, c’est bon de se rappeler qu’on est humain. Vous avez besoin de trouver un endroit où parler de ce que vous ressentez, et on est là pour ça. En même temps, n’oubliez pas que parfois, parce que les autres n’abordent pas le sujet, on peut présumer de leur intention et s’empêcher par exemple de les « déranger ». Il n’y a rien comme la vérification. J’ai besoin de parler? Je peux le dire à l’autre et lui mentionner que s’il n’est pas disponible, il peut me le dire. Tout cela pour vous dire que parfois, il peut être aussi réconfortant pour certaines personnes de sentir du support plus près, en « vrai », plutôt que virtuellement. N’hésitez pas à faire part de vos besoins à votre entourage. quand vous en ressentez le besoin.

Avec tout notre soutien,
Stéphanie :purple_heart:
Équipe de modération

1 « J'aime »